Charlotte a pu éviter la chirurgie…

Publié le : 03/01/2019 17:47:55
Catégories : Anecdotes

Il était une fois, une jolie Quenotte de 11 ans et des poussières, qui se prénommait Charlotte.

La rencontre avec Charlotte eut lieu à mon cabinet dentaire ; elle était venue avec sa maman. Toutes deux étaient effrayées, dépitées, mais également pleines d’espoir : elles avaient entendu parler d’une technique un peu bizarre d’orthodontie.

Charlotte et sa maman avaient rencontré un orthodontiste « classique », quelques temps auparavant, qui avait posé le lourd diagnostic d’une classe II importante. Pour soigner Charlotte, il fallait donc envisager une opération, une chirurgie maxillaire.

Mais késako ? Quand il existe un trop grand décalage entre l’os de la mâchoire du haut et l’os de la mâchoire du bas, un traitement multi-bagues ne suffit pas. Le petit jeu consiste donc à découper l’os de votre mâchoire, au choix le haut ou le bas ou même les deux, pour les avancer ou les reculer, afin de les mettre l’un en face de l’autre. Vous trouvez ça barbare ? Je vous rassure, moi aussi ; et ce fut exactement la réaction de notre jolie Quenotte avec sa maman.

Voici donc Charlotte dans mon cabinet, me demandant si j’avais une autre solution. Je dois vous préciser que Charlotte est une jeune fille extrêmement timide, toujours la tête baissée, hyper émotive, hypersensible… Elle avait donc vécu l’annonce de cette chirurgie comme un drame, et voilà plusieurs semaines qu’elle ne dormait plus.

Cette histoire date d’il y a un an. Aujourd’hui, notre Quenotte est devenue une belle adolescente, la tête bien redressée, souriante, qui a développé son sens artistique et qui n’a plus besoin d’opération ! Merci qui ?

(Après un an de traitement)

Merci la gouttière ECOUTE TES DENTS !

NB : pour les plus puristes d’entre vous, il persiste un décalage latéral qui va maintenant être corrigé, car on a pu enlever sa dernière dent de lait qui gênait l’évolution. Je vous redonnerai des nouvelles dans quelques mois.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered